Lire ce blog en Français - Read this blog in English

Yoolink recrute un lead développeur Ruby on Rails et un développeur front end


Devant le succès de notre offre You Don’t Need a CRM! nous renforçons notre équipe de développement. Avec plus de 5 000 utilisateurs dans 70 pays, You Don’t Need a CRM s’impose aujourd’hui comme la nouvelle solution de prospection commerciale.

En rejoignant Yoolink, grace à votre enthousiasme et votre rigueur, vous permettrez à notre application SaaS de franchir des paliers décisifs. Vous travaillerez en collaboration directe avec des co-fondateurs aux profils techniques ayant à la fois une très grande expérience dans le développement d’applications Web mais aussi dans le management de Startup.

Deux postes sont à pourvoir :

  • le premier, en tant que lead développeur Ruby on Rails, nécessite une forte expérience en Ruby On Rails ainsi que de solides connaissances sur Linux, l’administration d’infrastructure cloud et la gestion de base de données. Vous serez en charge de l’évolution du produit, de sa capacité technique à monter en puissance et de sa sécurité.
  • le second, en temps que développeur front end junior, où vous aurez pour mission de faire évoluer les interfaces de l’application web ainsi que de l’application mobile. L’accent sera mis sur l’ergonomie et la performance de l’interface. Les technologies utilisées sont là aussi Ruby On Rails mais aussi des frameworks javascripts JQuery, BackboneJS, ReactJS et Bootstrap pour la css.

Quel que soit le poste pour lequel vous candidaterez, votre gout pour le développement, votre curiosité pour les nouvelles technologies seront des atouts essentiels.

Rejoindre Yoolink c’est rejoindre une équipe enthousiaste et internationale (Paris, Londres, Portugal, USA) ayant à la fois de l’ambition pour son produit mais aussi du plaisir à travailler ensemble tout en profitant de la vie. C’est aussi le moment idéal pour rejoindre notre équipe qui n’en est qu’au début de sa croissance. Votre apport aura un impact décisif sur l’évolution de l’entreprise et votre poste pourra évoluer en même temps qu’elle.
Le télétravail est une composante essentielle du fonctionnement de notre société mais néanmoins habiter Paris ou la région parisienne, Londres ou Lisbonne serait un vrai plus. Le salaire est à discuter et dépendra de votre formation et de votre expérience.

Intéressé ? Vous souhaitez postuler ou voulez plus d’information contactez nous à superjobs@yoolinkpro.com

Yoolink étend sa présence à l’international


london-tower-bridgeYoolink étend encore sa présence à l’international en lançant aujourd’hui la version allemande de You Don’t Need a CRM et en ouvrant une succursale à Londres qui s’occupera du marketing de nos solutions à l’international.

Deux ans après son lancement en France, You Don’t Need a CRM s’impose comme le logiciel privilégié de suivi de la prospection commerciale avec plus de 5 000 commerciaux dans le monde abonnés au service.

Berlin_towerA l’inverse des CRMs classiques qui obligent les commerciaux à renseigner une incroyable quantité d’information, You Don’t Need a CRM s’adapte à leur façon de travailler et leur simplifie la vie. Il n’est pas question ici de changer la façon de travailler des commerciaux mais bien de les aider au quotidien dans le suivi de leurs affaires.

Katharina Rauch gèrera au sein de l’équipe de Yoolink le marché allemand qui par sa taille et sa spécificité mérite la mise en place d’une équipe dédiée.

Vous pouvez consulter l’interview en allemand du directeur commercial de Delikant (ici en anglais) qui raconte son expérience avec les CRMs et les obstacles qu’il a rencontré dans leur usage.

Nouvelles Widgets pour une meilleure collaboration


L’objectif principal de YoolinkPro est de promouvoir la collaboration, raison pour laquelle nous essayons toujours d’améliorer les fonctionnalités qui vont en ce sens.

Le Widget Shop a été développé dans l’objectif de permettre à chaque structure de personnaliser son réseau social privé à sa manière et en fonction de ses besoins. Il s’agit d’une fonctionnalité extrêmement importante pour nos clients donc nous veillons à ajouter de nouvelles widgets le plus souvent possible.

Afin de répondre à un besoin exprimé par nos clients, nous venons d’intégrer deux nouvelles widgets qui visent à promouvoir l’intégration des nouveaux arrivants, que ce soit dans le réseau ou dans une communauté: une widget qui indique les nouveaux membres d’une communauté et une autre qui indique les nouveaux inscrits au réseau.

inscrits

Ces nouvelles widgets permettront aux anciens de facilement souhaiter la bienvenue aux nouveaux, ou aux community managers et membres d’une communauté de savoir qui sont les nouveaux membres de leur communauté afin de mieux les intégrer.

Par ailleurs, nous avons aussi voulu améliorer l’utilisation de l’outil par l’utilisateur final en mettant en avant les nouvelles contributions faites dans les différentes communautés auxquelles un utilisateur est abonné. La widget dédiée aux communautés auxquelles chacun est abonné indique désormais le nombre de nouvelles contributions dans chaque communauté.

widgetcontributions

Ces Widgets sont à disposition dans le Widget Shop et les super-administrateurs des comptes peuvent facilement les activer et les placer où ils veulent dans la barre latérale de droite de leur réseau.

You Don’t Need a CRM fête ses deux ans de réussite au service des commerciaux


Malgré un marché du CRM très encombré You Don’t Need a CRM a réussi, depuis son lancement il y a tout juste deux ans, à tirer brillamment son épingle du jeu grâce à une approche pragmatique et innovante de la prospection commerciale. En décidant dès la conception du produit de s’adresser aux commerciaux et aux chefs d’entreprises plutôt qu’aux équipes marketing et administratives la solution a réussie à réconcilier toute une population de commerciaux avec les outils de prospection.

Trop souvent la mise en place d’un CRM en entreprise échoue : les commerciaux les utilisent peu dans leur travail quotidien et ne les mettent à jour qu’avant leur réunion commerciale. Plus qu’un outil de prospection pour le commercial, le CRM devient alors un outil de reporting pour la direction et les équipes marketing.

You Don’t Need a CRM a pris le contrepied de cette approche en se calquant sur la façon de travailler du commercial, car finalement de quoi a besoin un commercial ? Un commercial souhaite avant tout un outil qui lui permette de savoir quel prospect il doit contacter ou re-contacter sans risque de l’oublier ; il veut avoir accès à tous les échanges qu’il a déjà pu avoir avec lui; enfin il veut que l’accès à cette information soit simple, naturel et rapide. Ce dont a par contre horreur un commercial c’est de passer son temps à renseigner des formulaires inutiles et accomplir des taches administratives, le logiciel qu’il utilise doit l’aider en lui faisant gagner du temps et non pas le contraindre et le ralentir.

Implantation géographique des clients You Don’t Need a CRM

Avec plus de 1 000 entreprises clientes dans 60 pays en seulement deux ans cette approche a été plébiscitée tant par des patrons de TPE que par des équipes commerciales d’entreprises plus grandes. A noter, et sans que nous l’ayons anticipé au lancement, que You Don’t Need a CRM est très apprécié des franchises et réseaux qu’il s’agissent de réseaux de courtiers en crédit ou assurances, de consultants ou même comme c’est le cas pour un de nos clients aux USA de vente de vin à domicile à la façon des réunions Tupperware d’antan. Certains de nos clients ont déployé la solution sur des réseaux de plus de 200 vendeurs pour non seulement pouvoir suivre en temps réel l’activité du réseau de franchisés mais aussi fournir aux franchisés une solution dans laquelle il se retrouvent de part sa simplicité d’usage et son efficacité. Les franchisés ainsi outillés par le franchiseur réalisent un chiffre d’affaire plus important.

Pour rappel, You Don’t Need a CRM a été lancé fin 2013. Il s’agit d’une solution en SaaS disponible en 4 langues « officielles » : Français, Anglais, Espagnol, Portugais et deux langues maintenues par la communauté : Russe et Allemand. Utilisé par plus de 1 000 clients dans 60 pays, You Don’t Need a CRM aide quotidiennement des milliers de commerciaux et chefs d’entreprises à gagner plus de ventes plus vite. You Don’t Need a CRM est bien entendu édité par Yoolink.

Plus d’intégrations possibles grace à la nouvelle API de YoolinkPro


Parce qu’un réseau social d’entreprise doit se trouver à l’interface entre les utilisateurs et le système d’information de l’entreprise, nous avons augmenté l’API YoolinkPro de très nombreuses fonctions de publication.
API connectionToutes ces nouvelles fonctionnalités sont bien évidemment documentées sur le site de l’API ici http://api.yoolinkpro.com :
Nous en avons aussi profité pour simplifier la mécanique d’authentification qui était parfois trop complexe sans pour autant en diminuer la sécurité.

Grace à cette évolution de l’API de YoolinkPro il est maintenant possible, en plus de publier des liens dans le réseau social, de :

  • Publier des messages
  • Publier des fichiers
  • Publier des notes
  • Publier des évènements

Il est bien entendu possible de commenter et d’aimer chacun de ces éléments ainsi que de récupérer ou effacer chacun d’entre eux, là aussi via l’API. La mise à jour intègre aussi la publication de pièce jointe dans les commentaires.

Rappelons que l’API permet aussi toute la partie gestion des utilisateurs, synchronisation avec le LDAP, authentification déportée et Single Sign on.

Pourquoi Yoolink prend le chemin du 100% Cloud.


Derrière le mot Cloud se cache des concepts très variés qu’en fait peu de gens maitrisent.
Nos utilisateurs pouvaient penser que leur service de réseau social en SaaS (software as a service) étaient dans le cloud … mais en fait non.

Non car l’architecture technique de Yoolink restait très classique, nous utilisions une petite dizaine de serveurs physiques Dell sous Linux qui étaient hébergés dans notre baie du datacenter de Telecity à Aubervilliers.
cloudIl y a des avantages à posséder sa propre architecture technique : on sait très précisément où sont stockées les données, on sait exactement quelle sont les machines utilisées, le niveau de performances qu’on peut en attendre et on sait que l’usage n’est pas dégradé par une infrastructure partagée. Dans le Cloud c’est moins clair.

Pourtant nous avons décidé d’abandonner notre architecture classique pour passer sur une architecture virtuelle dans le Cloud. Pourquoi ?
Car aujourd’hui les technologies de virtualisations sont des technologies pérennes et que le Cloud permet une grande souplesse et une grande réactivité. Par ailleurs dans le développement d’applications internet on voit apparaître une séparation assez marquée entre le développeur et l’administrateur système et il est de plus en plus courant et efficace d’externaliser l’administration système et réseau.

Mais qu’est-ce que le Cloud dans notre cas ?
Le Cloud dans notre cas c’est de faire tourner nos applicatifs sur des serveurs que nous ne connaissons pas. Nous savons que le datacenter est en France mais nous n’y avons pas accès, nous ne savons pas sur quelles machines précisément tournent nos logiciels. Nous ne savons même pas si nous sommes les seuls à utiliser ces machines.
Nous demandons juste un certain niveau de ressources en terme de mémoire, de puissance CPU, d’espace disque et s’il n’y en pas assez sur la machine qui nous héberge alors l’ensemble des programmes est migré automatiquement vers une autre machine.
Cela peut paraître absurde mais c’est en fait très efficace. Nous restons parfaitement maitres du système d’exploitation utilisé et des programmes installés. Ce qui nous permet « d’installer » nos machines comme si elles étaient physiques puis d’en faire des « images ». C’est à dire des copies exactes à un moment donné.

Flexibilité et réactivité
Si un nouveau client grand compte choisit YoolinkPro comme réseau social d’entreprise, il nous suffit, à partir d’une de ces images et en quelques minutes, de rajouter un serveur frontal pour anticiper la monter en charge. Si une panne survient sur une machine, pour la remplacer il n’y a pas à commander un nouveau serveur, à attendre la livraison pour l’installer dans la baie, non. Il suffit de cliquer sur un bouton dans l’interface et de la reconstruire à partir d’une image récente. Où que nous soyons dans le monde, quelle que soit l’heure du jour ou de la nuit, nous pouvons ainsi intervenir sur notre architecture technique.

Choix du prestataire
Après avoir étudiés plusieurs prestataires de service, nous avons finalement optés pour Gandi pour plusieurs raisons :
Tout d’abord Gandi fait partie des entreprises historiques de l’internet en France, nous les utilisons depuis très longtemps pour les noms de domaine et les DNS et nous apprécions leur philosophie et la fiabilité du service.
Leur technologie de virtualisation est assez avancée et permet la création de réseaux privés interne pour isoler notamment le serveur de base de données. Elle permet aussi de gérer les ressources des serveurs comme la mémoire ou le CPU à chaud, même si assez souvent il est encore nécessaire de redémarrer le serveur pour que le changement soit réellement effectif.
L’interface de gestion des serveurs est très simple, très claire et suffisamment complète pour permettre d’effectuer toutes les actions importantes.

Les équipes techniques de Gandi sont extrêmement compétentes même si on peut regretter la documentation parfois succincte et l’absence d’un support prioritaire même payant. Gandi vous fournit avant tout une infrastructure de qualité à charge pour vous d’en faire le meilleur usage.

La migration de notre service YoolinkPro a bien entendu nécessité du temps de préparation mais elle s’est passée parfaitement et sans encombre et nous pouvons dire aujourd’hui que nous sommes persuadés d’avoir effectué le bon choix pour le futur.

On peut même prédire que dans le futur les métiers du développement applicatif vont se séparer de plus en plus des métiers d’administration système ou bases de données.

Nouveauté YoolinkPro : @Mentions dans les commentaires


Lorsque vous avez une plateforme collaborative, vous souhaitez pouvoir échanger des informations et opinions avec les autres utilisateurs. Il est donc important de pouvoir les interpeller facilement et qu’ils en soient notifiés afin de pouvoir revenir vers vous rapidement.

Dans YoolinkPro, les @mentions dans les messages sont possibles depuis longtemps mais aujourd’hui nous lançons aussi la possibilité d’interpeller dans les commentaires ou réponses aux Questions/Réponses.

Vous souhaitez voir comment ça marche ? Regardez cette vidéo rapide :

Communication interne: assurez-vous que les infos clés sont à la portée de tous


topinfos

La communication interne d’une société peu passer par plusieurs moyens: diffusion massive d’emails, accrochage dans les couloirs, publication dans l’Intranet ou autre. Cependant, il est difficile de s’assurer que l’information est arrivée à tout le monde.

Sur votre Intranet collaboratif YoolinkPro non seulement vous pouvez publier une information pour l’ensemble des collaborateurs en la publiant dans un fil d’information, comme vous pouvez aussi la mettre en avant en utilisant les top-infos, et les envoyer par e-mail en tant que suggestion. Un 3 en 1, donc !

Mais ce n’est pas tout ! YoolinkPro vous permet désormais de mettre en avant toutes les publications contenant une image, telles qu’un article internet, un PDF ou une photo en format « Grand Format », ce qui vous permettra d’attirer encore plus l’attention de vos lecteurs et de rendre la communication de votre société plus conviviale.

Sécurisez et centralisez l’accès à vos applications SaaS


L’usage d’applications SaaS dans l’entreprise est un mouvement de fond qui a commencé il y a une dizaine d’année et va se généraliser pour plusieurs raisons tant financières que pratiques.
L’approche par abonnement est extrêmement souple car elle permet de commencer à utiliser un service sans engager des sommes importantes. En général le prix est lié à la consommation il est donc possible de démarrer lentement avant de monter en puissance. saas-300

Il n’y a pas de coût caché car tout est géré dans le cloud. On n’achète pas une licence, on s’abonne à un service ce qui signifie qu’il n’y a pas de serveur à installer, pas de maintenance à effectuer, pas besoin d’avoir une équipe IT spécialisée.

Comme il n’y a pas de logiciel à installer sur le poste de travail, tout se faisant au travers du navigateur, le déploiement de la solution est immédiat et le logiciel est toujours à jour. Il n’y a pas de mise à niveau à installer car elles sont réalisées sur les serveurs de l’éditeur.

Le support est en général de très bonne qualité car lorsqu’un logiciel est commercialisé sous forme d’abonnement, le client peut arrêter son contrat à tout moment. L’éditeur a donc tout intérêt à répondre efficacement aux questions de ses clients.

L’offre logicielle SaaS est considérable avec des solutions souvent très verticales, répondant parfaitement à un besoin précis pour un budget de quelques dizaines d’euros par mois et donc très adaptées aux TPE/PME. Il n’est plus nécessaire d’être un grand compte pour bénéficier des solutions les plus à la pointe technologiquement, bien au contraire.
L’application peut être disponible de partout à partir du moment où on est connecté à internet.

Avec la multiplication des applications SaaS un besoin de centralisation apparait

Dans ce contexte très favorable qui entraine la multiplication des solutions en SaaS au sein des entreprises, il est important de pouvoir centraliser les accès aux différentes applications de l’entreprise, pour deux raisons.

La première est le confort de l’utilisateur, car rien n’est plus pénible que de devoir passer son temps à se connecter avec différents login / mots de passe. Le Single Sign On (connexion avec un seul compte à toutes les applications) est de nos jours un élément indispensable de la productivité des équipes.

La seconde raison est liée à la sécurité. Il est important, quand un collaborateur ou un prestataire quitte l’entreprise, par exemple, de pouvoir désactiver ses accès à toutes les applications. Si le contrôle d’accès est centralisé en un point, désactiver l’utilisateur est quasiment instantané. Par ailleurs les sociétés proposant des services de Single Sign On sont très pointues sur la sécurité et proposent des solutions de sécurité renforcées, que ce soit par l’usage de clés physiques ou de double authentification si le client le souhaite. Enfin, lorsqu’un utilisateur perd son smartphone, sa tablette ou son PC portable et qu’il doit changer ses mots de passe sur les différentes applications, il se retrouve dans une situation extrêmement inconfortable, étant le plus souvent dans l’incapacité de dresser la liste des applications qu’il utilisait… Avec ce type de solution, toutes les autorisations sont consignées à un seul endroit et la mise en sécurité est faite en quelques instants.

C’est dans ce contexte de fond que nous avions déjà connecté nos solutions, qu’il s’agisse de YoolinkPro notre plateforme de réseau social d’entreprise ou You Don’t Need a CRM notre logiciel d’aide à la prospection commerciale, à Google App for Works. Nous avons maintenant étendu cette possibilité à Trustelem.Trustelem est une société française indépendante qui propose une solution particulièrement bien réalisée pour centraliser et gérer en toute sécurité la connexion aux applications tierce.

Lorsque j’ai rencontré très en amont Grégory Haïk, le CEO de Trustelem, j’ai été impressionné par le sérieux de leur solution, par la qualité de leur approche et par le temps qu’ils se donnaient pour arriver sur le marché avec une solution complète et stable. De la même façon, Grégory m’a rencontré car il « tenait à intégrer dans son offre des solutions françaises de qualité, à fort potentiel de croissance et particulièrement adaptées aux besoins des petites et moyennes entreprises».

Dans ces conditions il était naturel que You Don’t Need a CRM et YoolinkPro fassent parties des premières solutions retenues pour le lancement de Trustelem et nous sommes très heureux d’annoncer que Lyocentre est le premier à choisir Trustelem pour sécuriser l’accès à sa plateforme de communication interne YoolinkPro. Le recours à Trustelem permet aux utilisateurs d’être authentifier via leur LDAP habituel quand ils sont derrière leur firewall mais de rajouter une seconde couche d’authentification par sms quand ils sont à l’extérieur de l’entreprise.
Ce partenariat montre aussi l’importance d’établir un écosystème d’éditeurs de logiciels français, non pas pour nous protéger mais pour nous projeter plus fortement, plus efficacement non seulement en France mais aussi à l’international. Nos ingénieurs et nos développeurs sont reconnus dans le monde entier, le logiciel Made in France doit maintenant peser plus fort à l’échelle mondiale.

Nos Services

YoolinkPro est votre réseau social d'entreprise. Développé spécialement pour les entreprises de 100 à 5000 personnes, c'est la manière la plus efficace de stimuler la collaboration, de créer du lien entre vos équipes et de valoriser la veille de votre entreprise.


Essayez YoolinkPro Gratuitement


ȃtude de cas et Clients

»Mises à jour YoolinkPro

»Retour d'expérience de déploiement


Partagez instantanément vos découvertes sur Facebook, Twitter ou par e-mail!
www.yoolink.to